Rose-Marie Malevé Temperville

Née le 4 janvier 1970 à Kolwézi de papa belge et de maman congolaise.

Arrivée en Belgique à l’âge de 4 ans. Parcours d’une famille recomposée de 5 enfants. Jeunesse à Ottignies, études à Wavre. Maman de 4+1gratuit ☺ Merci Anne

En savoir plus

Arrivée à Piétrebais (Incourt) par Amour. Mariée à Benoît Malevé, pour le meilleur et pour le pire.

Eduquée par mon papa dans un monde rempli de valeurs qu’il nous a appris à défendre.

Epicurienne, aventurière, passionnée, bienveillante, rassembleuse, … tant de caractéristiques qui me construisent au fil des ans.

J’ai foi en l’être humain et je crois en un monde qui peut être meilleur chaque jour si on s’y emploie.

Depuis une quinzaine d’années, je travaille dans le secteur de la jeunesse. A mes heures perdues, j’épaule mon mari dans ses nombreux projets ☺

Le Programme

n terme de programme pour la Province du Brabant Wallon, le PS propose un document complet qui aborde de nombreux secteurs de la vie locale. Vous pouvez le consulter en cliquant ici.

Personnellement, je souhaite relever les points d’intérêt suivants, tout en vous renvoyant au programme complet de notre liste pour le surplus :

✓ La famille

Composée, monoparentale, recomposée… chaque formule a ses besoins spécifiques.

En savoir plus

Du soutien à la parentalité, aux besoins de garde des enfants en passant par les besoins primaires d’une famille (logement, nourriture, besoins financiers pour couvrir ses charges, …) tout cela constitue un combat au quotidien pour bien des familles. Les bouleversements que traversent la société actuelle ne sont pas de tout repos pour de nombreuses cellules familiales.

Il faut développer encore davantage l’entraide, l’accompagnement et l’accès aux services pouvant venir en soutien dans toutes ces situations. Ces actions doivent ainsi permettre au(x) parent(s) de conserver ou trouver un emploi, et aux enfants de trouver l’équilibre propice à leur bonne évolution et intégration dans notre société.

Avec les importants moyens qui sont les siens, la Province doit encore faire mieux en la matière et soutenir efficacement toutes les initiatives, associations et institutions œuvrant sur son territoire.

✓ Le logement

Se loger en Brabant Wallon tient de la gageure pour bon nombre de citoyens. Si un couple se sépare, il bascule rapidement en situation de précarité et peine à trouver des solutions durables et efficace de logement.

En savoir plus

La Province, avec ses moyens, ses outils (entre autres l’Agence Immobilière Sociale) et son patrimoine immobilier doit veiller à répondre le plus adéquatement possible aux attentes de sa population plus fragilisée et notamment des jeunes qui peinent à se trouver un toit à un loyer abordable.

Les délais pour trouver un logement social ou moyen sont par ailleurs souvent très (trop) longs.

e pense qu’il est possible d’intensifier les efforts et de mettre encore davantage la priorité sur les actions à mener en matière de logement.